Vendredi 12 juin 2020

L’outplacement, une manière de montrer son respect aux employés lors de réorganisations en période de crise.

Les employeurs belges commencent à ressentir fortement l’impact économique de la crise du coronavirus. Impossible d’y échapper : beaucoup d’entreprises seront appelées à se restructurer. Début mai, Hudson a réalisé une enquête dans laquelle nous avons sondé 149 entreprises afin d’analyser leur approche en cas de licenciement d’employés. Il en ressort que pas moins de 80 % des répondants envisagent, à titre volontaire ou non, de proposer une solution d’outplacement.

Le chiffre de 80 % est particulièrement élevé, a fortiori quand on sait que la loi n’impose pas toujours à l’employeur de proposer une solution de reclassement. En effet, cette dernière n’est obligatoire que lorsqu’un employé a un préavis d’au moins 30 semaines, ou lorsqu’il a plus de 45 ans et peut attester d'un minimum de 1 an d’ancienneté. Cependant, cette disposition ne s’applique qu’à celles et ceux sous CDI.

Un trajet d’outplacement prévoit un encadrement par un coach professionnel qui assistera l'employé licencié à trouver un nouvel emploi durable en adéquation avec ses talents, ses compétences, ses valeurs et ses intérêts. Dans ce contexte, le temps nécessaire est prévu pour que l'employé puisse assimiler le licenciement et rebondir professionnellement dans de bonnes conditions.

 

Une solution destinée à la fois aux employeurs et aux employés

Nous ne pouvons qu’encourager l’outplacement car il aide non seulement l’employé licencié, à savoir la personne coachée, à relever un nouveau défi, mais il soigne ou améliore également l’image de marque de l’employeur. Ce dernier donne ainsi un signal clair aux collaborateurs engagés et aux futures recrues : nous pren(dr)ons soin de vous, en toutes circonstances. Non seulement quand l’employé est sous contrat, mais également quand l'entreprise et l'employé prennent des chemins différents.

La crise du coronavirus ralentit le rythme des engagements et, dans la foulée, diminue le nombre d'offres d’emploi. Dans ce cadre, le positionnement fort d’un candidat est plus déterminant que jamais dans un marché de l'emploi très concurrentiel afin de pouvoir ainsi convaincre un futur employeur. C’est la raison pour laquelle, dans le cadre des sessions de coaching individuelles prévues dans le trajet d’outplacement, les employés doivent, entre autres, élargir la connaissance d’eux-mêmes, exploiter leurs atouts de manière optimale et activer leur réseau professionnel dans leur recherche d’un nouvel emploi.

Le trajet d’outplacement est un processus riche en enseignements dans le cadre duquel l’employé réfléchira de manière intensive sur lui-même. Il découvre ainsi sa propre nature et ses objectifs. Le coach spécialisé en outplacement fait office de caisse de résonance, de miroir et de levier. Il aide la personne coachée à préparer les entretiens d’embauche, les évaluations et les tests. On le voit, la personne coachée est ainsi mieux armée pour affronter les rigueurs et les codes du marché de l’emploi. Ce faisant, la chance de retrouver un emploi pour l’employé licencié augmente de manière significative.

L'outplacement, composante de l'employer branding

Le trajet d’outplacement est bénéfique non seulement pour l'employeur licencié, mais également pour les entreprises. Face à un scénario de réduction des effectifs, l’employeur peut clairement faire le distinguo entre les différentes façons de prendre congé de ses collaborateurs. Ce faisant, il peut contribuer à l’Employer Value Proposition qui reflète la culture de l’entreprise. L’employeur fait ainsi savoir à tous ses collaborateurs qu’il envisage la gestion de carrière dans une perspective équilibrée et cohérente, et ce de l’engagement jusqu’au départ du collaborateur.

En filigrane de tout licenciement, nous trouvons aussi une approche humaine. Cette touche humaine démontre que l’entreprise se préoccupe de ses employés en toutes circonstances. Elle émet ainsi un message sans équivoque à toute personne encore active au sein de l’entreprise. De cette manière, chaque collaborateur continuera de s’investir pleinement dans son travail.

Aujourd’hui, plus que jamais, toute entreprise doit se risquer à l'exercice délicat du grand écart entre les licenciements et les engagements. Elle travaille ainsi à deux vitesses. Elle doit, d’une part, peut-être prendre congé de certains collaborateurs et, d’autre part, dénicher les perles rares pour pourvoir des postes cruciaux au sein de l’entreprise. En proposant une solution d’outplacement au premier groupe, ce dernier sera peut-être composé des ambassadeurs qui persuaderont les membres du second groupe à poser leur candidature.

Envie de proposer une solution d'outplacement?

Votre entreprise doit-elle relever le défi d’une restructuration et de licenciements consécutifs ou non à la crise du coronavirus ? Hudson dispose de formules d’outplacement sur mesure pour vos employés. Nous proposons des programmes conformes au cadre légal, ainsi que des formules qui vous permettent de soumettre une solution de reclassement sur une base volontaire. Nous considérons tout trajet d’outplacement comme un processus unique basé sur les besoins de la personne accompagnée. Nos experts ont les connaissances et l’expérience nécessaires afin de pouvoir tourner la page d’un licenciement dans les meilleures conditions.

N’hésitez pas à consulter notre site web pour en savoir plus et à nous contacter afin d’examiner les possibilités.

Contactez-nous

Comment pouvons-nous vous aider?

CONTACtez-NOUS