Vendredi 10 avril 2020

Que coûte l’outplacement ?

Que faire lors d’un licenciement ? C’est la question que l’employé se pose, mais qui occupe également l’employeur. Dans certains cas, y compris le licenciement collectif, l’outplacement peut donner la réponse. Mais que coûte un trajet d’outplacement?

Qu’est-ce l’outplacement ?

L’outplacement est un genre d’accompagnement professionnelle lors d’un licenciement. Les collaborateurs faisant face à une nouvelle étape dans leur carrière, à cause d’un licenciement ou d’une réorganisation, peuvent en faire usage.

Pour un trajet d’outplacement, les entreprises font appel à un bureau, qui s’occupera du bon déroulement qualitatif de ce parcours. Ce bureau d’outplacement, avec le coach dédié, élaborera le trajet pas à pas. Le coach aidera le collaborateur licencié à déterminer clairement ses objectifs et ambitions en tenant compte de ces points forts et compétences. Cela se fait à l’aide de sessions de coaching, de formation de demande d’emploi, mais aussi en assistant à des workshops et sessions d’information. Ainsi, l’employé licencié disposera de tous les moyens d’appui à afin de faire le saut vers une nouvelle phase dans sa carrière.
 

Que coûte un trajet d’outplacement ?

Quel est le coût d’un tel trajet, et qui exactement se charge du financement? La majeure partie sera prise en charge par l’employeur. Dans certains cas, la valeur du trajet d’outplacement est juridiquement réglée.  Ainsi, en cas de licenciement avec un délai de préavis de 30 semaines ou plus, la valeur doit correspondre à 1/12e du salaire annuel brut de l’employé de l’année précédant le licenciement. Le salaire annuel brut inclut le salaire et les avantages acquis le 31 décembre de l’année précédant le licenciement. Illustrons la théorie par un exemple.

Exemple

  • Une coordinatrice de marketing est licenciée en 2020 pour des raisons de réorganisation.
  • Son employeur décide qu’elle ne doit pas effectuer  ses 35 semaines de préavis et paie une indemnité de licenciement.

Vu que la période de préavis dépasse les 30 semaines, son employeur est obligé juridiquement d’offrir l’outplacement. En 2019 cette coordinatrice de marketing recevait un salaire annuel brut de €45.000. Dans ce scénario, l’employée a droit à un trajet d’outplacement avec une valeur de 1/12e de ce montant, ce qui revient à €3.750.

Cette disposition légale n’est qu’une indication pour les entreprises. Afin de bien comprendre les possibilités reliés à ce budget, il est préférable de contacter un bureau d’outplacement. Hudson focalise sur la qualité et le travail sur mesure. Pour calculer le coût différents paramètres sont pris en considération comme le niveau d’expérience de l’employé, la fonction et la séniorité.

Nos formules d’outplacement

Vu que chaque personne est unique, Hudson propose 3 formules d’outplacement qui sont proposées individuellement et sur mesure des coachees, tenant compte de leurs objectifs et besoins mais également de leur fonction (Core, Upgrade, Senior). 

Chaque programme est soutenu par un coach qualifié. Après une première rencontre et un soutien émotionnel, le coach aide à préciser l’attente et les ambitions du coachee. A deux, ils établiront un plan d’action, dans le but de trouver au plus vite un nouvel emploi qui convient à l’employé licencié

  • Core: cette formule consiste en 60h de coaching qui peut avoir lieu pendant une période d’un an. Ce programme répond aux exigences minimales de la législation belge sur l’outplacement.
  • Upgrade: cette formule vise surtout des profils de cadre inférieur jusqu’au niveau sénior. Un programme spécifique est établi. Cette formule comprend un nombre d’heures illimité, également à prendre pendant une période d’un an. 
  • Senior: cette formule est axée principalement sur les profils senior, experts et la direction. Le programme est également spécifique et le nombre d’heures illimité doit être pris au plus tard un an après le commencement du trajet.

Chaque programme a sa propre formule de garantie. Ainsi, Core a trois mois de garantie, Upgrade six mois, et Senior neuf mois. Ceci signifie que le reste du trajet d’outplacement peut être pris sans frais supplémentaires et pour autant que la période d’un an n’est pas dépassée, et ce dans le cas où un nouvel emploi tournerait mal dans les trois, six ou neuf premiers mois.

Important est de savoir que pas tout le monde a droit à l’outplacement. Qui y a droit ? Celui ou celle qui a un délai de préavis de 30 semaines ou une indemnité de licenciement d’au moins 30 semaines,  y aura droit quel que soit l’âge. Celui ou celle qui a un délai de préavis de moins de 30 semaines mais qui a au moins 45 ans et présente une ancienneté d’au moins 1 an ininterrompue, y aura également droit. Lors d’un licenciement dû à une réorganisation, tous les employés ont droit à l’outplacement, quel que soit l’âge et l’ancienneté (à l’exception des employés avec un contrat de durée déterminée, pour lesquels un outplacement peut être prévu d’une manière volontaire).

Vu que toute personne est unique et ainsi chaque trajet d’outplacement, il n’existe pas de réponse exacte à la question sur ce que coûte vraiment un trajet d’outplacement. Le cadre juridique peut donner une première indication, mais quant au coût précis et final, prenez surtout contact avec nous…

En savoir plus sur l’outplacement ou le coût d’outplacement ? Nous vous l’expliquerons volontiers. Contactez-nous !

Contactez-nous

Comment pouvons-nous vous aider?

CONTACtez-NOUS